Municipales Bon Encontre

édition du 03- 07- 2020

Déclaration de Marcel VINDIS  lors de l’installation du conseil municipal

Permettez-moi tout d’abord de faire une déclaration en mon nom personnel.

Ce soir, je suis triste de voir devant moi des amis d’hier devenus des adversaires politiques aujourd’hui, et dans le même temps, je suis fier d’être resté fidèle à mes convictions de gauche en tant que communiste.

Après avoir passé ensemble des années et des mandats (y compris une fois dans l’opposition) au service de la population, nous voici éclaté par un changement d’orientation politique vers la macronie de certains.

D’un côté, l’opposition de gauche PS, PC, EELV dans la continuité de la majorité sortante et de l’autre une majorité très relative, limite légitime, avec un peu plus de 39% des exprimés.

Jamais un score aussi faible n’a été obtenu à Bon-Encontre lors d’une élection municipale par une liste qui prétend gérer la commune.

Cette liste n’a jamais dit véritablement son nom : tantôt sans étiquette, tantôt de sensibilité de gauche, tantôt ni de gauche ni de droite, mais toujours sans citer une alliance avec la LaREM. C’était le bal des opportunistes, des vestes retournées.

Et que dire de l’accaparement scandaleux du bilan de la majorité sortante.

Mais les Bon-Encontrais n’ont pas été dupes, plus de 60% n’ont pas voulu de votre programme.

Il faudra compter sur cette opposition, aussi également sur ceux qui se sont abstenus, 55%, (60% sur le plan national un record inquiétant qui doit interpeller l’ensemble des politiques).

La crise sanitaire n’explique pas tout.

La crise économique et sociale a fait que les classes populaires ont été les plus nombreuses à s’abstenir.

Si certains se vantaient d’avoir jeté les communistes et bien ils sont toujours là et bien déterminés dans le rassemblement à gauche à prendre en compte les aspirations des Bon-Encontrais pour mieux vivre ce que j’ai eu à cœur pendant les mandats précédents pour ce qui est des écoles ,des sports, des services publics entre-autre avec le travail sérieux des commissions et l’ aide précieux des personnels je les remercie de leur gentillesse.

Pour en finir en tant que doyen de cette assemblée, étant le moins jeune, j’ai l’honneur et la lourde tâche de procéder à l’élection du prochain maire. Celle ou celui qui sera élu(e) je lui souhaite d’ores et déjà bon vent.

Merci de m’avoir écouté.

2ème tour des municipales le 28 juin

édition le 08.06.2020

Le soutien des partis de gauche à Christophe VIDAL

Ce samedi, Sandrine LAFFORE et Frédéric RAUCH sont venus réaffirmer leur soutien à Christophe VIDAL et à BON-ENCONTRE DEMAIN, symboliquement devant la mairie de BON-ENCONTRE. (photo)

Tous les deux secrétaires fédéraux du Parti Socialiste et du Parti Communiste de Lot et Garonne, ils manifestent ainsi la reconnaissance des valeurs de gauche de BON-ENCONTRE DEMAIN, et appellent les électeurs attachés à ces valeurs à voter massivement pour cette liste le 28 juin prochain. La mobilisation des abstentionnistes doit permettre de donner à Bon-Encontre une vraie municipalité de gauche, apte à jouer un rôle essentiel au sein de l’Agglomération d’Agen.

édition le 11.03.2020

édition le 04.03.2020

Liste : « Bon Encontre Demain »

Soutenue par le parti communiste

Conseiller municipal sortant

La majorité municipale à laquelle j’ appartiens comme adjoint au maire , a éclaté pour les prochaines élections municipales de mars 2020.

Depuis 1an sous l’ impulsion du député LREM Lauzzana, des macronistes tels que le 1er adjoint Ameling (ex RDG) directeur de campagne de Lauzzana et le conseiller municipal de la majorité Bielle Barrey mandataire financier du député avec l’appui du maire PS qui ne se représente pas, ont décidé de monter une liste avec comme chef de file Laurence Lamy conseillère départementale et municipale.

Cette liste a été rejointe par 3 conseillers de l’une des 2 oppositions avec sa tête le militant de la république en marche Deguin directeur de campagne de lacandidate LREM aux sénatoriales Corinne Griffon.

Les Communistes et les sympathisants ont refusé d’intégrer cette liste macroniste, aussi sous mon impulsion avec ma collègue adjointe PS, nous avons  décidé de créer une liste de gauche, largement ouverte aux citoyens avec comme tête de liste un jeune conseiller municipal de la majorité, Christophe Vidal aux valeurs bien ancrés de gauche.

Les communistes présents dans cette liste  Marcel Vindis, Philippe Misrahi, ainsi que les sympathisants présentés par le PCF seront les porteurs de ces valeurs de solidarité, humanistes et et de développement durable. Vous pourrez compter sur eux pendant le prochain mandat en soutenant la liste « DEMAIN BON-ENCONTRE »

Nos engagements

Une gestion ambitieuse, responsable et maîtrisée

Nous avons contribué à un désendettement de la commune, permettant d’avoir aujourd’hui des finances saines, offrant des perspectives pour l’avenir.

Malgré la mise sous tutelle accentuée de l’État sur les finances communales, malheureusement voulues par le gouvernement actuel, nous nous engageons à ne pas augmenter les taux d’imposition pendant la mandature. Et si, en cours de mandat, un investissement lourd serait rendu nécessaire et susceptible d’accroître la fiscalité locale, ce projet sera soumis à consultation locale après débats contradictoires.

Proximité et transparence

Nous voulons développer une nouvelle relation de confiance avec les Bon-Encontrais, dans le respect de nos valeurs solidaires, humanistes, laïques.

Un adjoint référent sera affecté à chacun des 5 secteurs de la commune, pour renouer une relation de confiance entre les Bon-Encontrais et leurs élus : chaque secteur aura à sa disposition un budget citoyen participatif annuel, de l’ordre de 10 000€, pour élaborer un projet local qui sera ensuite voté en Conseil Municipal.

Les réunions de quartier seront organisées plus fréquemment, et les séances du Conseil Municipal seront retransmises en direct par internet.

Le site Internet de la commune sera revisité afin de faciliter sa lecture, un registre d’observations sur les dysfonctionnements du quotidien sera mis à votre disposition, pour une réponse rapide par les services municipaux.

La Mairie

L’ouverture de la Mairie certains samedis matin sera expérimentée en liaison avec le personnel municipal et les élus de permanence.

La gouvernance au sein du Conseil Municipal sera basée sur la transparence et l’échange, la tolérance, le respect des oppositions, au service de nos concitoyens.

Un conseil municipal des jeunes sera mis en place, pour l’apprentissage de la citoyenneté, avec un budget dédié.

Solidarité

Une attention particulière doit être accordée auprès des plus faibles d’entre nous, des personnes fragilisées par l’âge ou le handicap.

Le Centre Communal d’Action Sociale verra ses moyens renforcés, les jardins familiaux de Sainte Radegonde que nous avons initiés seront développés, l’accès de nos installations pour les personnes en situation de handicap sera poursuivi, les services à domicile aux personnes âgées encouragés en liaison avec les structures spécialisées.

Nous développerons les logements en centre-ville pour les personnes âgées, en liaison avec les bailleurs sociaux avec lesquels nous développerons des logements conventionnés auxquels 80% de la population peut accéder. Cette volonté nous permettra de répondre aux obligations légales et éviter les pénalités financières, tout en favorisant la mixité sociale.

Privilégier la jeunesse

Une attention particulière doit être accordée auprès des plus faibles d’entre nous, des personnes fragilisées par l’âge ou le handicap.

Le Centre Communal d’Action Sociale verra ses moyens renforcés, les jardins familiaux de Sainte Radegonde que nous avons initiés seront développés, l’accès de nos installations pour les personnes en situation de handicap sera poursuivi, les services à domicile aux personnes âgées encouragés en liaison avec les structures spécialisées.

Nous développerons les logements en centre-ville pour les personnes âgées, en liaison avec les bailleurs sociaux avec lesquels nous développerons des logements conventionnés auxquels 80% de la population peut accéder. Cette volonté nous permettra de répondre aux obligations légales et éviter les pénalités financières, tout en favorisant la mixité sociale.

Privilégier la jeunesse

Les services d’accueil pour la petite enfance sont déjà nombreux et de qualité, nous y avons été particulièrement impliqués, leurs modalités d’accueil continueront d’être améliorées pour répondre aux besoins des parents (horaires d’ouverture, …).

Des aires de jeux pour enfants, favorisant le contact entre parents, doivent être développés : Centre bourg, Tortis, plateau de St Ferréol,…

L’attention aux écoles maternelles et primaires doit être particulièrement soignée : l’agrandissement de l’école maternelle François Mitterrand est impératif, un espace sportif proche de l’école rénovée de Saint Ferréol est indispensable ainsi qu’un véritable accueil périscolaire et l’aménagement d’un parking sécurisé.

La bibliothèque, véritable réussite en centre-ville, mérite de renforcer l’accueil des collégiens, par la création d’un espace dédié et chaleureux pour les devoirs en fin d’après-midi. Le partenariat avec le collège, les associations et les écoles sera accentué.

De même, les horaires et animations de la Maison des Jeunes doivent être élargis en fin d’après-midi, voire le samedi après-midi. Et les projets citoyens, pendant les vacances, méritent d’être développés.

Le soutien au centre de loisirs de Saint Ferréol ne doit pas être compté, en liaison avec les autres communes partenaires.

La sécurité pour tous

Elle passe par un réseau routier sécurisé, pour lequel un plan pluriannuel d’aménagement sera établi pour les 112 kms de voirie communale. Il devra intégrer un plan de circulation, avec des aménagements limitant les incivilités liées à la vitesse excessive et aux stationnements sauvages. Le carrefour de la Croix de Toulza doit être aménagé, et un rond-point à l’entrée du complexe de Tortis doit être étudié, pour sécuriser les sorties du stade et casser la vitesse à l’entrée du bourg. La réfection des trottoirs sera intégrée dans cette programmation.

En liaison avec l’Agglo, le parking du collège devra être aménagé et sécurisé.

L’urbanisation sur le plateau ne sera pas développée sans une amélioration sensible des routes et des services (transports en commun, déchets), et la priorité de développement sera donnée au centre-ville, à ses services et à ses commerces.

Les missions de nos policiers municipaux seront revues, en privilégiant une présence au quotidien, la sécurité autour des écoles, des personnes âgées. Le partenariat avec la police municipale de Boé sera recherché, et les synergies avec la Police Nationale renforcées. Prévention, dissuasion mais aussi répression seront les maîtres-mots de la police municipale. La mixité sociale, le développement des relations de quartier seront les meilleurs outils pour prévenir et lutter contre la petite délinquance qui empoisonne la vie de nos concitoyens.

Bien vivre à Bon-Encontre

Bon-Encontre bénéficie d’équipements sportifs, culturels, associatifs nombreux et de qualité : il faut essentiellement les entretenir et les faire évoluer avec constance et pragmatisme. Des parcours de santé méritent d’être mis en place à Tortis, Darel, le long du canal.

Un soutien sans faille aux associations communales et à ses bénévoles est la base de notre vie sociale : il sera renforcé, en fonction des réels besoins et des projets que nous soutiendrons.

Nous favoriserons les animations croisées entre associations, les repas de quartier, nous encouragerons une journée des sports à Tortis en complément de la Fête des Associations. La renaissance d’un véritable Comité des Fêtes sera incitée.

Nous développerons de simples panneaux d’informations en divers points de la commune, à disposition des associations pour leur communication.

Un élu et un agent municipal seront désignés comme référents pour favoriser le travail des associations, dont les activités seront mises en valeur par la municipalité.

Une saison culturelle diversifiée continuera d’être développée, le soutien aux manifestations emblématiques communales sera maintenu.

La salle Jacques Prévert sera transformée en véritable salle de spectacles, avec l’installation d’une tribune amovible pour améliorer le confort des spectateurs.

Des lieux de rencontre, simples mais avec des équipements conviviaux, seront créés sur le plateau (Cassou, Saint Ferréol…) pour favoriser le lien social.

En liaison avec l’association des commerçants et les compagnies consulaires, nous chercherons à développer les commerces et services de proximité. Le marché dominical restera un rendez-vous privilégié, à développer en favorisant les producteurs et artisans locaux. Nous envisagerons la mise en place de marchés nocturnes estivaux autour de ces producteurs locaux en centre-ville, Saint Ferréol ou Cassou. Le marché de Noël sera pérennisé.

Un cadre de vie attrayant

A notre niveau, nous devons contribuer à la transition écologique indispensable.

Nous développerons les espaces verts, à partir de plantes mellifères et économes en eau dans le but de conserver nos trois fleurs.

Nous étudierons la possibilité technique d’installer des panneaux photovoltaïques sur les toits de nos installations communales, voire des ombrières sur nos parkings.

Nous regagnerons les chemins communaux délaissés pour favoriser les déplacements et les activités de loisirs, en passant le cas échéant des conventions d’entretien avec les agriculteurs. L’espace agricole et naturel doit être préservé, Bon-Encontre doit être un des poumons verts de l’Agenais économe de ses espaces.

Nous veillerons à la propreté du village, en particulier en développant poubelles, cendriers et canisettes.

A l’image du pont de Pourret à Boé, nous travaillerons pour réaliser une passerelle piétons-vélos au niveau du Pont Bleu, en développant les pistes et bandes cyclables.

Une présence forte à la Communauté d’Agglomération

Ordures ménagères, transports en commun, lutte contre les inondations, voiries communautaires et urbanisme, eau et assainissement, développement économique et touristique sont les compétences majeures de l’Agglomération d’Agen.

Si elle est constituée de 31 communes, Bon-Encontre est la troisième commune en importance démographique, et elle doit être forte et écoutée. L’Agglo, c’est nous, et ce n’est pas une entité étrangère sur laquelle nous ne pouvons rien.

Nous devons bousculer l’Agglo pour développer les transports en commun (et envisager leur gratuité) et obtenir l’enlèvement des déchets verts sur le plateau, accélérer la création de bassins de rétention pour lutter contre les inondations de notre commune (Toulza, Mondot et Rioubassou), étudier l’élargissement du classement des voiries communautaires (rue Armand Fallières, route de Paradou jusqu’au centre de loisirs intercommunal, route de Sainte Radegonde, …), donner une destination aux friches industrielles dues en partie à la TAG de Ste Colombe (cf le site d’ex-Système U).

Et si nécessaire, prendre des initiatives purement municipales, comme mettre en place une navette le mercredi et le samedi pour permettre aux habitants du plateau, jeunes et adultes, de rejoindre le centre-ville d’Agen.

Nous devons obtenir un rapport sur la fusion des services de l’Agglo et d’Agen, pour valider ou non l’intérêt de cette fusion pour le territoire communautaire.

Un adjoint de la commune sera particulièrement dédié aux relations quotidiennes avec l’Agglo, ses élus et ses services administratifs. Nous chercherons des appuis auprès d’autres élus de l’Agenais qui partagent les mêmes valeurs, pour un partenariat constructif mais exigeant avec l’Agglo.

Nous voulons pour les Bon-Encontrais,

la transparence, la rigueur, la réactivité, la convivialité :

nous le ferons avec vous et pour vous !